Pendant plusieurs années, une multitude de scientifiques ont mis en évidence des indices qui révèlent que l’argent a un rôle prépondérant dans notre bien-être, particulièrement sur le plan immunitaire, et le manque de cet oligo-élément agit sur notre système immunitaire. Les maladies comme la grippe, la fièvre, le rhume seraient monnaie courante chez ceux qui ont une carence en argent.

D’après des études de R. A. Kehoe en 1940, dans des conditions tout à fait ordinaires, la quantité quotidienne de fruits et de légumes fournirait entre 50 et 100 mcg d’argent sous forme de sels minéraux (oligo-élément).
Ensuite, les terres agricoles à forte productivité aux États-Unis ont commencé à être très pauvres en sels minéraux.
A en croire le compte rendu de la réunion au sommet ‘’EarthSummit’’ édité en 1982 en dépit de chiffres convaincants, il y aurait une diminution de minéraux dans le sol supérieure à 85% dans le dernier siècle.
Si nous reconnaissons que les aliments que nos ancêtres consommaient renfermaient des quantités minimes d’argent, et que ce que nous mangeons de nos jours en contient un faible taux, nous avons donc de plus bonnes raisons d’avoir un régime pauvre en colloïde d’argent.

L’importance de l’argent pour notre organisme

Le scientifique en médecine Robert O. Becker, a décelé un rapport entre les faibles taux d’argent et les troubles de la santé. Il a noté que les individus qui avaient le taux le plus bas (définie par une étude sur les cheveux), sont la plupart du temps en plus mauvaise santé que les individus ayant un plus grand taux dans le sang. Il a ainsi établi que la défaillance du système immunitaire est due à la carence en argent.
Il a souligné dans son œuvre à succès ‘’The Body Electric’’, que l’oligo-élément argent faisait plus que de détruire les microbes. Il sert aussi de déclencheur à la réponse immunitaire chez l’être humain.
Il a noté que ce minéral était l’auteur d’une excitation non négligeable des membranes atteintes, et qu’il est aussi un initiateur de la fabrication de cellules neuves.
Chez les victimes de brûlures ou les personnes âgées, une rémission accélérée des membranes atteintes peut être stimulée à base d’ions d’argent fabriques électriquement.

L’argent et les cellules cancéreuses

En outre, le docteur Smith a mis en évidence, que les maladies comme la grippe, la fièvre, le rhume sont fréquentes chez les personnes ayant une carence en argent. Il affirme que la réussite (en ce qui concerne la cure du cancer), résulte de la présence de l’argent dans le corps du patient. La dédifférenciation des cellules atteintes dans l’organisme est accomplie, quand cet oligo-élément est présent.

En l’absence de ce minéral, le niveau de croissance du cancer augmente parce que les cellules n’arrivent pas à réaliser la dédifférenciation. La croissance et l’avancement du cancer, sont probablement dus au manque d’argent.

Si notre système ne contenait pas assez d’argent, les cellules atteintes de cancer auraient observé un retour au stade normal.

Le docteur Smith sous-entend, que l’absence d’argent dans notre alimentation pourrait en partie être l’auteur de la croissance des cancers de nos jours.

Ainsi, consommer de l’argent colloïdal tous les jours, serait en mesure de pallier au manque de cet oligo-élément dans notre alimentation. Notons que si pris au quotidien, 10ml de colloïde d’argent ionisé à 15ppm (soit deux cuillères àcafé) procurent presque 150mcg d’argent, pourraient être considérés comme une quantité ‘’nourrissante’’ adéquate.